Renor Xukuth

Forum Clan ~ Lineage II ~
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Yorlii

Aller en bas 
AuteurMessage
Yorlii
Admin
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 33
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Yorlii   Ven 31 Aoû - 23:16

Livre I : Exorcisme

L’exorcisme..Certaine famille étaient spécialisé dans ce domaine..
Enlevé l’âme démonique qui se trouvait dans le corps d’une personne.

Le chemin qui menait à ces familles était parsemé de dangers, leur repère se trouvait dans une forêt lugubre.
Le moindre craquement de branche faisait sortir les loups de leur tanière.

Le pouvoir si puissant que les âmes avaient en elles pouvait faire tourner la tête de certains qui finissait par être chassé.

Pourquoi je vous raconte tout cela ?
Je vais plutôt vous raconter l’histoire de cette enfant.
Cette enfant qui fut l’objet d’un jeu macabre.

Comme par le passé la famille Renor Xukuthen, maître dans l’exorcisme avait été appelé afin de retiré un puissant.
Encore petite Yorlii aimait assisté ces parents lors des cérémonies, elle voulait avoir le même pouvoir qu’eux.
La force des ces parents étaient presque sans limite.

Cet exorcisme qui semblait au premier abord sans grand danger fut la scène d’un incident …
Une petite maisonnée près d’une rivière ou l’eau avait peine à couler à cause de la température.
Yorlii et son loup se plaçaient au pied du lit comme ils le faisaient d’ordinaire.
La femme allongée, la tête sur son oreiller de coton, taché par la sueur semblait très calme.
Une autre femme se situait près de la porte d’entrée, les traits de son visage étaient tirés comme si elle était restée éveillée des jours durant.
Les cernes sous ces yeux portaient une couleur violette, sa voix se faisait tremblante par moment comme apeuré.

Yorlii semblait absorbée par les yeux assombris de la femme couchée sur le lit, comme envoûtée elle ne parvenait pas à détourner son regard.
Son loup quand à lui attrapait sa manche et essayait de la tirer en arrière pour détourner son regard, une lueur sombre fit son apparition dans les yeux de la petite puis son ami parvint à l’éloigner.

Ces parents trop occupés à recueillir des informations ne furent pas témoin de cette scène ni de ce sourire étrange qui c’était dessiné sur les lèvres de la personne allongée.
Un sourire malsain …qui semblait cacher quelque chose , ce qui fut encore plus déroutant c’est que ce sourire se refléta sur les lèvres de la fillette sans même qu’elle s’en rende compte.

Après avoir finit d’interroger la personne, les parents demandèrent à celle-ci de sortir de la pièce, ce qu’elle fit.
Son regard…son regard si apeuré aurait glacé le sang de beaucoup…
Le visage des exorcistes qui auparavant était compréhensif et compatissant c’était à présent refermés.
La femme se rapprocha de son mari et lui passa une longue veste blanche, toute faite de soie précieuse.
De curieux symboles étaient brodés sur les manches ainsi que dans le dos.
Une longue lanière de cuir se trouvait dans les cheveux de celle-ci, elle l’a retira doucement et la passa autour de la taille de son époux.
Après l’avoir vêtu de cette tunique elle plaça autour du lit de nombreuses bougies.
Quand elle eut terminer, elle revêtit à son tour ce vêtement sacré et se plaça de l’autre coté du lit en face de son partenaire.

Les yeux grands ouverts, la fillette semblait redécouvrir à chaque fois l’art de ce métier, de ce don que sa famille avait et qui faisait qu’elle était très fière d’y appartenir.

La cérémonie pouvait maintenant débuter…

La femme était attachée aux poignets ainsi qu’aux chevilles ne pouvant plus bouger.
Ces yeux avaient tendance à changer de couleur, leur bleu pâle laissait place au noir envoûtant.
Sa mère commença à respirer les émanations des bougies, les yeux fermer une étrange ambiance prenait place, les flammes jaune devinrent bleu.
Une voix, un entremêlement de voix sortait de sa bouche …


Dos vel'uss zhah wun ol, lassen lu' lassen ukt xukuth wun gre'as'anto
Lassen olt khel, lassen olt xukuth wun gre'as'anto
Dosst k'lar zhah naut ghil, lassen olt xukuth wun gre'as'anto


Ces mots semblaient agir sur la jeune femme qui ne cessait pas de remuer.
Toujours aussi attentive Yorlii restait immobile, les yeux rivés sur la scène, ce sourire sur les lèvres.
Sa mère quand à elle continuait tandis que son père préparait une fiole.

En effet, chaque esprit enlevés, afin d’éviter qu’ils se retrouvent dans un corps à nouveau …ils étaient enfermés dans une fiole et gardé dans un endroit secret.

Un léger souffle commençait à se faire sentir, une légère brise.
L’air qui était rejeté par la jeune femme avait une couleur étrange et semblait se diriger vers Yorlii..

Alors que l’exorcisme prenait fin, la femme se mit à crier laissant l’esprit partir de son corps..
Avec une vitesse impressionnante et semblant attiré vers la petite fille l’esprit, d’une grâce mystérieuse entra dans le corps de celle-ci.
La petite fille fut projeté en arrière après quelques instants, semblant lutter contre ce qui maintenant était en elle.
Sa mère couru vers elle et l’a pris dans les bras.
Semblant se calmer Yorlii ouvrit les yeux, ils n’avaient pas changé.
L’esprit n’avait pas été assez fort pour la contrôler …et n’avait donc aucune incidence sur elle…enfin presque..

Le temps passait et rien d’étrange si je puis dire ne se passait.
La petite fille devint jeune fille.
Elle avait développé une très grande puissance spirituelle lui permettant de manier l’élément du feu, élément que ne parvenait pas à maîtriser ces parents.
L’esprit en elle n’était certes pas assez puissant pour prendre le dessus mais il lui apportait beaucoup de force.

Cette force fut enviée.
Ces parents désiraient devenir plus fort et décidèrent de tout faire pour.
Alors que Yorlii dormait, les deux époux descendaient dans une cave étroite.
Une torche cachait un étroit passage par lequel ils se mirent à descendre.
Plus ils avançaient et plus le chemin devenait glissant, humide.
En bas de ce chemin se trouvait de vieilles étagères sur lesquels se trouvait des fioles avec une étrange couleur à l’intérieur.

Les esprits emprisonnés étaient là, dans ces fioles.
Chacun d’eux prirent une fiole et l’ouvrit devant eux, laissant l’esprit prendre place en eux.
Comme pour leur fille celui-ci ne parvenait pas à prendre le dessus mais leur donnait du pouvoir, et encore plus de pouvoir.

Naïveté ? Ce petit jeu de recherche de pouvoir… a vite pris fin…
Un soir, un soir comme les autres, alors qu’ils aspiraient un autre esprit, celui-ci fut…de trop et pris possession du corps des deux parents et avaient besoin d’âme pour se nourrir mais ils leur étaient impossible de tuer sous peine de succomber aussi à la mort.
La terreur commençait à régner dans les villages aux alentours, la peur et aussi une colère et une rage.
Armés les habitants avaient décidé d’en terminer, ils marchaient en direction de la résidence si crainte par le présent et pourtant si respectée par le passé…
Yorlii quand à elle ignorait les agissements de ces parents et n’étaient pas du tout au courant des esprits qu’ils avaient en eux.
Elle alla s’asseoir sur le rebord d’une petite fontaine, sa main allant et venant dans l’eau clair ou la lune se reflétait.
Une couleur attira son attention, du feu, une flamme, des torches et des armes …les villageois étaient là…

Malgré son assurance et sa détermination elle ne parvint pas à les retenir, ils avaient décidé de la laisser, de ne rien lui faire, seul ces parents devaient périr…

Projeté dans l’eau et assommée la jeune fille arriva trop tard vers les corps à présent inerte de ces parents.
Un hurlement de colère se fit entendre, un hurlement de douleur… elle était seule à présent, dernière de sa famille…
Elle regarda à nouveau leur corps et vit une lueur noire dans leurs yeux et compris ce qu’il en était.
Avant qu’elle ne puisse réagir les esprits entraient dans son corps.
Yorlii resta endormit pendant quelques jours et à son réveil, ces yeux étaient devenu noir, un noir brillant et froid.
Ils étaient en elle, cette force était en elle…et elle aimait sentir cette puissance.
Ce sourire si étrange revenait sur ces lèvres.

Comme par habitude elle descendit dans la cave et trouva le petit chemin caché.
Arrivé en bas elle prit une petite boite en bois et mit les fioles dedans.

Son loup vint la rejoindre, simple coïncidence ou était ce préparé ? Le loup semblait sourire comme content de la situation, comme si tout ceci devait se passer.

Yorlii lui rendit son sourire et sortit de la maison et commença à marcher en direction de grandes villes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://renor-xukuth.1talk.net
Yorlii
Admin
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 33
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Yorlii   Ven 31 Aoû - 23:43

Livre II : Athiyk

La forêt des âmes, celle là même qui entourait le village, Yorlii y retourne parfois.
La cime des arbres, si haute soient elles ne pouvait atteindre la noirceur du ciel.

Le pas quelque peu hésitant, elle se dirigeait toujours au même endroit comme par le passé, elle partait en direction de cet arbre.
L’arbre des âmes, la sève qui coulait de celui-ci était noire et gorgée de toutes les souffrances endurées par les victimes des démons.
La famille de Yorlii ainsi que le village se devait de protéger cet arbre.
A son approche, toujours ce même frisson, cette envie de revenir sur ces pas mais aussi…cette attirance vers ce géant sombre.
Ces feuilles elles mêmes étaient sombres, deux racines dépassaient du sol comme pour former un berceau, un siège.

Je me souviens…c’est ici que je t’ai trouvé

Athiyk, gardien de l’arbre des âmes.
Alors que Yorlii était encore une enfant, elle passait ces journées à jouer, à courir un peu partout mais…ce jour là, elle ne se doutait pas que son jeu allait en quelque sorte liée son destin.

-Où es-tu ? Tu sais que nous n’avons pas le droit de nous cacher dans la foret Yorlii

Tout en riant, la jeune sombre continuait de s’enfoncer dans la forêt tandis que son amie essayait de la retrouver.

]-Tu n’es qu’une froussarde cria Yorlii

Vexée elle décida de suivre sa camarade de jeu.
Courant à travers la foret elles croisèrent d’étranges animaux mais leur course prit fin.
L’herbe sur le sol devenait de plus en plus noire et un léger vent se mettait à souffler.
Un grondement si fit entendre, doucement elles levèrent les yeux.
Sa crinière sombre, ces yeux de charbon, il approchait, sortant de son nid.
Tournant autour des deux enfants il les sentait, sa queue se frottait à chacune d’entre elles.
Yorlii et son amie n’osaient pas bougées, paralysées par la peur elles attendaient.
L’attente ne fut pas longue, dans un sursaut l’animal se mit à hurler.
Prise de panique la sombre partit en courant laissant Yorlii seule.
D’un mouvement de tête le loup l’invita à le suivre, ce qu’elle fit.

-Que voulez-vous de moi ?

Le loup sembla esquisser un sourire.
Etonnée, la jeune sombre se frotta les yeux

Etre ton ami, rien de plus

- Un loup qui parle ?! Ce n’est pas possible je suis dans un rêve, ou plutôt un cauchemar !

- Tu ne rêves pas petite.


- Tu ne rêves pas petite.

-C’est impossible vous n’êtes qu’un loup !

-Je ne suis pas qu’un loup, je suis Athiyk

-Athiyk ?

-Gardien de l’arbre des âmes, je le protège mais seul …je m’ennuie

-Tu veux jouer avec moi ?

-Jouer ? Je pense que nous n’avons pas les mêmes jeux petite

La discussion continua encore longtemps et Yorlii revint le voir tous les jours.
Trop jeune pour assister aux exorcismes de ces parents elle n’avait que cette distraction.
Ce jour vint, elle devait faire ces adieux à son ami, son seul ami.
Elle se dirigea vers l’arbre et trouva Athiyk en plein sommeil.
Quelques enfants informés par l’ancienne amie de Yorlii la suivirent avec des torches, décidés à détruire le loup, à lui faire peur comme il avait fait peur.

Yorlii s’allongea aux cotés de son ami et ferma les yeux.
Des hurlements sortirent de la forêt, comme des furies les enfants sortirent des buissons les torches à la main.
Athiyk et Yorlii se relevèrent brutalement.

L’innocence de l’enfance, la bêtise, l’ignorance … un enfant trébucha et tomba brûlant une racine de l’arbre.
La flamme se propagea tout le long, peu de temps passa avant que l’arbre entier ne se mette à brûler.
Athiyk se mit à gémir, son poil fumait, il brûlait…

-Athiyk non ! Je ne veux pas que tu partes ! Si je peux t’aider..Dis le moi

Le loup s’avança doucement vers Yorlii et se mit à la mordre, une morsure… tendre, un léger liquide entra dans la main de la sombre, la sève de l’arbre, le sang du loup se mêla à présent à celui de son amie.
Le pelage fumant redevint noir et ces yeux de charbon qui était faible retrouvèrent leur vitalité.

Le ciel toujours aussi sombre devint le témoin de ce lien qui se formait.
Les enfants quand à eux avaient pris peur, la fumée alerta les gens du village.
Les feuilles tombèrent en cendre comme une pluie peut tomber.
Le vent les faisait danser, une valse macabre, un arbre enflammé, une vie à présent scellée.

Lorsque les habitants arrivèrent près de l’arbre ils trouvèrent le loup et la sombre à terre.
Ils ne leurs fallut pas longtemps pour comprendre ce qu’il c’était passé mais ignorait tout de ce secret si lourd que Yorlii devait maintenant porter.

A son réveil, son premier regard fut utilisé à la recherche de son ami qu’elle trouva au pied du lit.
Elle regarda un instant sa main, puis le loup.
Dans un léger gémissement le loup se réveilla et regarda sa compagne.
Le regard qu’ils s’échangèrent fut étrange, ils semblaient se parler, d’un geste de tête elle acquiesça ce qui restait un mystère pour tout autre.
Elle avait compris.
Le sang qui coulait en elle était le même que celui qui coule dans son ami.
Grâce à cela il était capable de la retrouver où qu’elle soit.
Ils étaient à présent liés, plus liés que quiconque pourrait l’être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://renor-xukuth.1talk.net
Yorlii
Admin
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 33
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Yorlii   Ven 31 Aoû - 23:49

Livre III : Nurillan


Un humain comme les autres, peut-être, ou peut être pas.
Personne ne pourrait le savoir à moins de l’observer, voilà la pensée de Yorlii à la vu de Nurillan.
Une étrange puissance émanait de lui.
Cette force n’échappa pas à Athiyk qui en fit part à son amie.
Celle-ci étant convaincue que cet humain était intéressant, elle décida de le surveiller, de l’observer afin d’en savoir plus.

Quelque peu agacé l’humain demanda à la sombre de s’expliquer, ce qu’elle refusa de faire.
Cette réaction de l’homme amusait au plus au point Yorlii qui semblait aimer cette situation malgré quelques altercations avec celui-ci.

Alors qu’elle décida d’aller chasser un peu, elle tomba sur Nurillan qui chassait également.
Non mécontente elle recommença à l’observer tel un jeu qui se présentait à elle.
Elle se plaça sur une magnifique dune de sable.
Son regard amusé, ne cessa de quitter l’humain des yeux.
Un sourire se dessinait même sur ces lèvres ce qui devenait rare.

Enervé par tout cette histoire Nurillan vint la voir et une conversation mouvementé débuta.
Une brûlure à la main, voilà le cadeau que lui fit Yorlii.

Est-ce par amusement où pour une autre raison ? Personne ne pouvait le dire mais Yorlii et cet humain, à force de temps c’était habitué l’un à l’autre.


La sombre décida d’expliquer à Nurillan la raison pour laquelle elle le suivait depuis tout ce temps.
Celui-ci fit la rencontre d’Athiyk, elle ne lui avait pas raconté son histoire, peut être ne voulait elle pas l’effrayer et le faire fuir.
La solitude était pour elle devenue une habitude mais cette compagnie..Elle l’appréciait.
Le lien qui existe entre Yorlii et le loup, ce lien était si..Important que peu de monde devait le connaître.
Peut être lui dira t elle un jour.
Une histoire commença entre les deux, une histoire…qui leur appartient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://renor-xukuth.1talk.net
Yorlii
Admin
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 33
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Yorlii   Sam 22 Sep - 15:10

Livre IV : Doutes

Voilà maintenant plusieurs fois qu’elle croise Nurillan avec cette sombre…que lui veut elle, elle n’en sait rien.
Il ne m’en parle même pas…
Ce baiser échanger n’était il qu’un jeu ? Elle commençait à se le demander.
Yorlii restait à l’écart de cette sombre et de Nurillan.

Plus le temps passait et plus Yorlii se posait des questions… celui qui avait pris son cœur allait il voir ailleurs ? Malgré les efforts qu’elle faisait pour l’aider Nurillan semblait distant.

La colère la rongeant elle décida de parler à cette sombre et de mettre les choses au point.
Si celle-ci lui prenait l’être qui comptait le plus à ces yeux, elle l’a tuerait et ne le cacha pas à celle-ci.
Surprise la sombre écouta, Nurillan ne lui avait pas dit que Yorlii et lui-même étaient proche ce qui mis Yorlii dans un colère sans nom.
La discussion prit fin mais Yorlii ne pouvais expliquer cette méfiance qu’elle avait envers elle. Rien n’y faisait, elle ne lui faisait pas confiance.

Il fallait qu’elle s’explique avec lui et c’est ce qu’elle fit dès qu’elle le croisa.
Elle ne savait plus quoi penser ni faire.
Après tout…si elle laissait les démons prendre le dessus sur elle, si elle décidait de refermer son cœur elle ne souffrirait plus.


Elle ne savait plus quoi faire puis…ce qu’elle attendait arriva, il revint vers elle.
Ne voulant pas savoir ce qu’il c’était passé elle ne posa pas de question sur la sombre.
Celle-ci finit même pas lui sortir de la tête, elle ne voulait pas s’encombrer de pensées inutiles…

Quelque chose l’inquiétait beaucoup plus, Nurillan…et Karlok.
Le démon prenait de plus en plus le contrôle de son aimé ce qui pouvait en entraîner sa perte .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://renor-xukuth.1talk.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yorlii   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yorlii
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renor Xukuth :: Votre histoire-
Sauter vers: